• 1/60...1/66...

    1 :60 ou 1 :66 ? 

     

    Il fallait dans un premier temps vérifier si un modèle, dans cette gamme d’échelle, répondait à mes aspirations en conjuguant niveau de fidélité à l’original à une (relative) facilité de montage.

     

    Par curiosité, j’ai monté deux modèles de MODELCARDBOARD au 1/50 dont la conception et la présentation sont assez proches de mes aspirations. Si globalement le résultat s’est avéré concluant, il faut noter que parfois les éléments sont difficiles à assembler les uns aux autres du fait d’un trait de dessin beaucoup trop épais voir imprécis.

     

     Entre ces deux échelles mon cœur balançait, et il fallait en choisir une. J’ai opté pour la plus petite : le 1/66. Qui peut le plus (petit), peut le moins d’une part, et d’autre part, je pense à Raymond WERLER et ses modèles qui m’avaient fascinés par le passé.

     

    Il fallait aussi que je choisisse un modèle pas trop facile, présentant un certain nombre de difficultés afin d’étudier la façon de les traiter.

     

    Mon choix s’est porté sur le POTEZ 60 qui, avec son aile « parasol » et son moteur en étoile, constituait un premier morceau de choix.

     

    A mon habitude, le modèle a été dessiné et mis en couleur sous AUTOCAD. Pour la mise en couleur j’ai voulu essayer GIMP dont les possibilités offertes sont beaucoup plus étendues qu’AUTOCAD, mais je trouve la prise en main trop compliquée (pour moi) et l’essai n’a pas été concluant. 

     

    Je souhaitais standardiser la conception de mes modèles. Plusieurs méthodes ont été essayées (la corbeille à papier n’a cessé de se remplir) jusqu’à ce que je mette au point celle qui me convenait le mieux. Je conserverai cette méthode pour les modèles suivants.

    Je pense même rédiger un petit mémo reprenant conseils et astuces propres au montage de ce type de modèle.

     

     

    Une fois le modèle conçu et monté en version « beta » il fallait élaborer les planches.

     

     Les règles :

     

    -         Une présentation au format A4 facilitant l’impression

    -         Une présentation attrayante

    -         Pas de notice de montage, des shémas fourniront l’aide nécessaire

    -         Deux niveaux de difficultés de montage

    -         Un seul grammage de papier : du 110g

    -         Une page de garde avec plan au moins 2 vues en couleur, un bref historique du modèle, les dessins      nécessaires avec repérage des pièces et les pièces à contre-coller sur du carton pour les renforcer.

    -         Une deuxième page (plusieurs si nécessaires) avec les pièces ne nécessitant pas de renfort

    -         Une dernière page consacrée à la version « poussée » avec photos de détails et du modèle terminé.

     

    Bien entendu, ces maquettes ne s’adressent pas à des débutants (avec la meilleure volonté du monde je ne sais pas faire), mais à des modélistes déjà dégrossis, du moins pour le niveau 1. Le niveau 2 s’adresse selon une expression que j’aime bien : « aux empapaouilleurs de mouches » dont je fais partie !

     

    La concrétisation d’un tel projet prend du temps et cela fait longtemps que j’y réfléchis. Mais maintenant je suis prêt. Ma documentation regorge de beaux avions français que je vais avoir le plaisir de faire revivre un petit peu au travers de cette série de maquettes.

     

    Epilogue :

     

    Et le 1/33 me direz vous ?

     

    Non je ne l’ai pas abandonné. Je tiens toujours à mon projet de « saga » des avions Caudron Renault. Le Caudron Aiglon est pratiquement terminé. Fort de l’expérience acquise avec la présentation du moteur LE RHONE, je m’étais fixé comme objectif de le présenter de la même manière : avec nomenclature, notice de montage, plans de montage avec vues en perspective etc. Bien que je sois pas mal avancé, je vais revoir mes ambitions à la baisse. L’élaboration de ces documents prend au moins le double de temps que celui consacré à la création de la version béta du modèle. Je proposerai donc les planches avec nomenclature détaillée mais je remplacerai les vues en perspectives par des photos de détails.

    « ET POURQUOI PAS LE 1/66...CHOIX DU PAPIER. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :