• A PROPOS DE L'OUTILLAGE.....

    Pour plus de clarté, je vous parlerai, dans un premier temps, des outils. La façon de les utiliser sera développée ensuite.

     

    OUTILS DE BASE

    Ces outils constituent le minimum indispensable pour débuter.

    -         1 paire de ciseaux droits

    -         1 paire de ciseaux courbés

    -         1 Cutter

    -         2 Réglets

    -         1 outil pour marquer les plis

    -         Epingles

    -         1 support de découpe

    -         1 boite de feutres de couleur

    -         1 pinceau

    -         1 pince « brussel »

    -         Papier 160 grammes (ou 120g)

     

    Pas de panique, ces outils se trouvent, pour l’essentiel, dans les magasins de bricolage et le budget pour les acquérir est ridiculement faible.

    La paire de ciseaux droits
    Grands et de bonne qualité. 

     

     

    La paire de ciseaux courbés

    Dits ciseaux à ongles 

     

    Le cutter
    On en trouve dans les grandes surfaces de bricolage sous blister. Il sont généralement fournis avec des lames de rechange.  

     

     

    Les réglets

     

    Un réglet métallique d’une trentaine de centimètre. Il servira de guide au cutter pour exécuter des découpes bien rectilignes.

    Un autre réglet servira pour le marquage des plis. On en trouve aussi dans les magasins de bricolage mais un morceau d’une quinzaine de centimètres de feuillard métallique assez large (3 cm par exemple) fera très bien l’affaire.

     

    L’outil pour marquer les plis

     

    J’utilise un cutter jetable dont j’ai cassé le tranchant et arrondi l’extrémité. De plus l’extrémité arrondie de son manche plastique me sert à presser les pièces collées l’une contre l’autre le temps que la colle prenne. Voir la aussi les magasins de bricolage.

     

    Epingles

     

    A tète de préférence (cela fait moins mal au doigt). Ils nous serviront pour identifier les lignes de plis au verso des planches.

     

    Colle

     

    Colle de menuisier à prise rapide (dite colle blanche). Existe en tube ou boites.

     

    Support de découpe

    Un grand calendrier en carton épais fera un très bon plan de découpe pour démarrer. Pas de photos, vous savez de quoi je parle.

     

    Boite de feutres de couleur

    Ou boite de tubes de gouache. Les couleurs de base suffisent.La aussi une pas de photos, le choix est vaste.

     

    Pinceaux

     

    Le large sert pour étaler la colle sur des surfaces importantes, le fin pour les autres....et aussi pour la peinture.

    Pince « brussels »

     

    A bouts pointus. A défaut une pince à épiler fera, dans un premier temps, l’affaire.

     

    Papier 160g

    Blanc et lisse. On en trouve en pochette ou en rames en papeterie. Pour ma part j'utilise (toute pub mise à part) du CLAIREFONTAINE que l'on peut trouver en rames de 250 feuilles sous la ref 2618.

    Nota: J'ai utilisé ce papier jusqu'au moment ou j'ai découvert dans les productions CLAIRALFA la gamme DCP que j'ai définitivement adopté en grammage 120g sous la référence 1844. Pour moi, c'est le top.

     

                                ET C’EST TOUT POUR DEMARRER!

    ET POUR PLUS TARD... 

    Outillage complémentaire

     

    Lorsque vous serez devenus accroc au modélisme papier et au fur et à mesure que vous vous lancerez dans des maquettes de plus en plus élaborés, vous étofferez de vous même la panoplie de base ci-dessus avec un certains nombres d’outils à l’usage bien spécifique mais qui permettent de faire du travail de grande qualité.

     

    Si, pour les opérations de base, nous utilisons tous la même méthode, dès qu’il s’agit d’opérations bien précises à effectuer demandant un certain « coup de patte », les méthodes et les outils utilisés peuvent varier d’un modéliste à l’autre.

     

    A titre d’exemple, je vous donne un extrait des équipements complémentaires que j'utilise et leurs fonctions.

     

    -         Tapis de découpe auto-cicatrisant de format A3. Inusable, il remplace avantageusement le calendrier dans lequel tous les coups de cutter demeurent.

    -         Colle Cyanoacrylate gel et contact pour les collages spéciaux (métal sur papier par exemple).

    -         Serre joints, pinces à linge… pour presser ou tenir les pièces en cours de collage.

    -         Poncettes avec du papier de verre de différents grains.

    -         Assortiment de pinces (coupantes, plates, à bouts ronds….) pour travailler les parties métalliques.

    -         Mini perceuse avec ses accessoires (forêts de différents diamètres, disques abrasifs….).

    -         Emporte pièces de différents diamètres (pour faire des trous bien ronds)

    -         Un compas de découpe circulaire (pour les gros trous)

    -         Cintreuses de différents diamètres (pour cintrer des tubes de cuivre ou d’aluminium)

    -         Cartes de crédit (et oui !) périmées pour étaler la colle ou préparer la peinture.

    -         Un cutter à large lame réformée pour déposer la colle avec précision.

    -         Des lunettes-loupe. Grossissement 2.5.

    -         Un tire point mieux en main que les épingles.

    Cette liste n'est pas exhaustive, le meilleur des outillage est celui que vous avez bien en main

     

    Les matériaux complémentaires (boite à rabiots)

     

    -         Tiges d’acier (appelées corde à piano) de différents diamètres (0.3 – 0.5 – 0.8 – 1.0 – 1.2 – 1.5). Magasin de modélisme

    -         Fil de cuivre de différents diamètres (récupération sur bobinages de moteurs électriques et magasin de modélisme.

    -         Cartons de différentes épaisseurs pour servir de renfort.

          -    Plastique transparent.

    « CARTON 5 ETOILES.TRANSPORTER SES MAQUETTES »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :