• BREGUET XIV B2 au 1/33

    DSC01947

     

    Je n'ai pu faire autrement que de m'attaquer au montage de cet avion au combien mythique. J'étais en possession des planches proposées par WAK d'une version revêtue des insignes polonais et je ne pensais pas qu'un jour il puisse en ètre proposée une version dans une livrée bien française. Certes, le modèle n'est pas trop fouillé dans les détails et il ne donne pas l'impression d'avoir été pensé dans la logique propre à celle des maquettes en papier, mais il devrait constituer une bonne base que nous tacherons d'améliorer. Ne boudons pas notre plaisir.

     

    De nombreux petits points sont à déplorer comme la non signalisation des zones à évider où le manque de clarté des vues éclatées

     

    De plus lors d'une visite au MAE du Bourget j'avais réalisé une série du modèle exposé et je suis en possession d'un article et d'un photoscope paru dans la revue REPLIC ou la réalisation d'une maquette au 1/48 est détaillée.

     

    Donc aucune excuse pour ne pas se lancer immédiatement dans l'aventure.

     

    Les planches sont à imprimer sur du papier 220g. Celles ne comportant que les pièces de structure pourront ètre imprimées sur du classique 80g.

     

    A mon habitude je vais commencer par le moins gratifiant: la découpe de toutes les pièces de renfort après les avoir contre-collées sur du carton fort de 1mm. A noter que pour les pièces 7A,9A et 10A , le carton devra ètre doublé pour obtenir une épaisseur de 2mm. On s'apercevra aussi qu'il manque l'ame de la partie fixe de la dérive qu'il va falloir créer. Deux soirées avec un oeil sur la télé et l'autre sur les planches et le tour est joué! Penser à bien faire disparaître le trait noir du contour des pièces. Il vaut mieux que celles-ci soient un poil plus petites que plus larges. La colle rattrapera éventuellement la différence.

     

    A noter aussi qu'aucune pattes de collage ne figure sur les pièces. Elles seront donc à aménager à la découpe si vous n'ètes pas un adepte du bord à bord.

     

    Nous réaliserons ensuite les sous-ensembles.

     

     

      LES ROUES

     

    Un bon point pour les roues qui sont constituées par un empilage de rondelles à mettre en forme par ponçage. Cela à quand même une autre allure que le profil style "rondelle de bouchon" et si vous appliquez ma méthode, maintes fois décrite, ce sera un jeu d'enfant. Les pneus recevront une couche du traditionnel gris foncé.L'épaisseur finale de la roue sera de 4.5 mm environ. Calculer l'épaisseur du carton de renfort à utiliser en conséquence.

     

    DERIVE ET STABILO

     

    Bord attaque arrondi.

     

    Aucune patte de collage ne figure sur les pièces. Si je suis un adepte du collage bord à bord là où cela se justifie, j'apprécie la présence de pattes lorsque cela est possible.

     

    LE FUSELAGE

     

    Il constitué par un empilement de tronçons. Aucun dessin n'est fourni pour l'assemblage du fuselage sauf le poste de pilotage.

     

    Pour l'assemblage de ces tronçons je suggère la méthode suivante: mise en forme du revètement et collage bord à bord de ses extrémités. Renforcer le collage par une bandelette de papier de soie. Puis ajustage et mise en place des couples par emboitement.

     

    DSC00799DSC00792

     

    Commençons par celui du nez.. il y a intéret à doubler le couple 2A. Un exemplaire servira de support au radiateur. Sur le chant de ce couple s'enroulera le revètement 1.  Je pense que c'est ce qui était prévu mais le couple 2A ne figure qu'en un seul exemplaire sur les planches. Le premier tronçon 2 sera fermé à ses extrémités par lee couples 2A et 2B.

     

    A propos du radiateur, il aurait mérité d'ètre un peu plus détaillé en faisant figurer les cloisons verticales et horizontales. De plus il n'y a pas de carrénages de prèvu à la partie inférieure du radiateur (?).

     

    Il faudra ouvrir le dessus du capot comme matérialisé par des petits traits pour y coller la "corne" d'admission d'air comme visible sur les photos. La aussi cette ouverture aurait pu ètre cloisonnée. C'est dommage que le nez ait été traité de cette manière, il aurait mérité mieux car cette partie de l'avion est caractéristique du BREGUET XIV. Si cela avait été le cas je crois que je me serai laissé aller à ouvrir les ouies du capot...

     

    Le troncon 3 est fermé par les couples 3A et 3B.En badigeonner l'intérieur à l'acrylique couleur toile.

     

    DSC00797

     

    Le troncon 4 renferme le poste de pilotage.

    Beaucoup de tubes à rouler pour en réaliser la structure de ce dernier. Si sur de faibles longueurs il est parfaitement possible de rouler des tubes de papier, cela devient plus délicat sur des longueurs conséquentes. J'ai donc utilisé du jonc de plastique blanc EVERGREEN de diamètre 1.5mm que l'on trouve dans les magasins de modélisme. Attention à la longueur de cette structure. Les pièces 4a doivent avoir strictement la même longueur que le revètement 4.Ce jonc est souple mais vu la longueur des éléments cela ne porte pas à conséquence. Il sufira de badigeonner cette structure en gris et le tour est joué.

     

    Les cadrans du tableau de bord recevront une goutte de CRISTALCLEAR (ou de colle blanche) pour en simuler les vitrages.

     

    Il faudra ouvrir les accès aux poste de pilotage (W). Une surépaisseur réalisée en papier simulera les bourelets de cuir entourant ces accès.Vous pouvez aussi réaliser les fenètres latérales en transparent. Pour ce je les ai découpées et avec les gabarits ainsi obtenu j'ai découpé deux rectangles en rhodoid qui s'encastrent parfaitement dans les ouvertures. Resta à ouvrir les emplacement des vitres sur 4w et à recoller ces encadrements en sur-épaisseur sur les vitres. La présence des pièces 4w sur les planches laisse supposer que cette option était prévue. L'intérieur sera badigeaonné à l'acrylique couleur toile.

    On montera sur la structure tube les couples 4A et 4B etl'on glissera l'ensemble dans le revètement 4 une fois celui ci mis en forme.Le poste de pilotage sera ensuite équipé des sièges et équipements fournis. Ces équipements sont minimalistes mais en rapport avec le degré de détail du modèle. Dommage, mais la maquette dvrait ètre reprise de A à Z. Autant en créer le modèle. Peut ètre un jour...Comme les gouvernes sont détachées des ailes, stabio et dérive, il y aura possibilité de les monter avec un certain angle (ce que je conseille pour donner un peu de vie au modèle). Penser dans ce cas à coller manches et palonniers dans les positions correspondantes.

     

    LES AILES

     

    DSC00801

     

    Penser à préformer vote revètement avant mis en place. la structure est collé au revers de l'intrados. Noter le renfort en balsa ajouté au bord de fuite de la partie centrale de l'aile pour que celle-ci maintienne son arrondi. (Collage bord à bord pas évident).

     

    ACCESSOIRES

     

    Les canons des mitrailleuses sont tirées d'aiguilles de serringues de 0.8.

     

    CONCLUSION

     

    La couverture est en harmonie avec le modèle.

    Il va faloir travailler avec logique car les dessins explicatifs sont insuffisants et la courte notice de montage en polonais langue que je ne comprend pas.

     

    SI UN JOUR...

     

    Il serait interessant de se servir de cette maquette comme "mulet" et, partant de celle-ci, d'en développer une beaucoup plus détaillée. Le BREGUET XIV le mérite bien. A noter qu'un exemplaire est exposé au MAE du Bourget et est parfaitement accessible pour un réaliser une phototèque. La revue REPLIC présentait une bonne documentation pour la réalisation d'une maquette au 1/48.

     

    DSC01962DSC01964

     

    DSC01975

    « WIBAULT 74 C1 au 1/33SO9000 TRIDENT au 1/33 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :