• POTEZ 36 édition initiale

    DSC08547

     

    Les planches de ce modèle sont disponibles sur le site http://pierreg.free.fr qui héberge, avec gentillesse, toutes mes cogitations.

     

    POTEZ 36 LA GENESE

     

    Rien ne peut se faire sans une solide documentation à la base. En ce qui me concerne je me suis servi des  documents suivants :

     

    MVM n°12 maquette Michel DEPAUX

    FANA n°256 avec POTEZ F PHZN

    Doc Photo M.  CASSAIGNE qui a restauré le POTEZ 36 F- PHZN

    AVIONS n° 170 à 172.

    MAEE

     

    Sans être aussi conséquente que le nécessite un projet de maquette  au 1/33, elle doit au moins être constituée d’un plan 3 vues à bonne échelle et bien détaillé et des éléments permettant une décoration fidèle au modèle que l’on souhaite représenter : photos noir et blanc avec indication des couleurs, ou mieux : photos couleurs, à défaut : profil couleur.

    Le choix de ce modèle après le POTEZ 60 n’est pas innocent. En effet pour ce dernier je m’étais frotté au montage d’une aile parasol et la reproduction d’un moteur en étoile. Pour le POTEZ 36 ce sont sur les  réalisations d’un moteur en ligne et de becs de bord d’attaque sur lesquels il va falloir cogiter.

     Le modèle que j’ai choisi de représenter est le  F-ALFY ayant appartenu à M.Artigalas.  C’est un POTEZ 36-14 équipé d’un moteur RENAULT 4Pci. La revue AVION en propose un profil couleur et des photos en noir et blanc.  

     

    POTEZ 36 CONSTRUCTION

     

    Les planches de mes modèles au 1/66 se doivent de rester les plus attractives possibles, et en nombre limité (deux pour un monomoteur). De ce fait, la partie texte est réduite à l’indispensable.

    Bien que les indications fournies sur les planches soient suffisantes pour un modéliste ayant un minimum d’expérience en matière de maquettes papier, je pense décider ceux qui hésitent à se lancer dans l’aventure, en  leur proposant une sorte de notice de montage illustrée.

     Ce modèle ne s’adressant pas, malgré tout, à des débutants, seules les principales étapes seront reprises.

     

    EMPENNAGE

     

    DSC08318DSC08319

    DSC08320

     

    Il se compose du plan fixe 39 et de son renfort O et de la dérive 5 et de son renfort P. Comme indiqué sur la planche 1, toutes les pièces repérées par une lettre  sont à contre coller sur du carton 5/10mm. Choisissez un carton présentant une bonne rigidité.

    Le pli du bord d’attaque du plan fixe doit être marqué avec précision. Mettre en forme intrados et extrados par roulage léger. Les chants des pièces seront mis en couleur (feutre gris clair en ce qui me concerne). Mise en place des renforts sensiblement au centre des pièces, puis fermeture du plan fixe et de la dérive par un filet de colle (pour ma part colle blanche dite de menuisier déposée avec un pinceau fin). Le « festonnage » des bords de fuite terminera la mise en œuvre de ces éléments.

     

    AILE

     

    DSC08324DSC08327

     

    Assemblage de la structure : longeron principal A et son renfort B, longerons extérieurs C et D et nervures d’extrémité Q (deux épaisseurs de 5/10 ou mieux contre collage sur une chute de 10/10mm). ATTENTION : les longerons extérieurs se positionnent au milieu de la corde des nervures et non comme représentés sur la photo. Errare humanum est ! En ce qui concerne le 10/10 j’ai adopté celui proposé dans les boutiques de loisirs créatifs. Outre son aspect satiné très agréable au toucher, sa densité convient parfaitement à nos besoins.

    Pour accroitre la rigidité de cette structure, je renforce les zones de collage par un filet de colle déposé au pinceau.

     

    DSC08339DSC08340

     

    Le revêtement de l’aile 1 est mis en forme,  bord d’attaque arrondi (en s’aidant par exemple d’une corde à piano de faible diamètre) et l’extrados est galbé.

    Ce revêtement est ensuite collé sur lui-même au niveau du bord de fuite de l’aile, la structure étant uniquement glissée à l’intérieur. J’évite de coller les structures pour garder un profil d’aile le plus régulier possible. Si votre galbage est suffisant, le revêtement se plaquera naturellement sur le longeron.

    Les nervures seront ensuite collées en veillant à bien appliquer le bord d’attaque contre le revêtement. Ce point est important pour conserver la géométrie de votre aile.

     

    DSC08341DSC08342

     

    Le revêtement d’intrados des saumons sera collé contre les parties triangulaires extérieures C du longeron. Ce sera au tour des extrados des saumons 1a et 1b, après les avoir mis en forme et ajustés « à blanc ». On pourra alors exécuter le festonnage du bord de fuite.

     

    DSC08345DSC08349

     

    Les becs de nervure 19 sont mis en forme au collage sur une tige de diamètre adapté. Attention il y a un bec droit et un bec gauche, le droit présentant une échancrure pour le tube pitot que les pinailleurs pourront rajouter.

    La mise en place des supports des becs 20, bien que délicate, ajoute un plus indéniable à la maquette. On peut malgré tout s’en passer en collant directement les becs sur le bord d’attaque de l’aile.

     

    MOTEUR et HELICE

     

    DSC08336

     

    Le bloc moteur 26 est mis en forme. Collage bord à bord. Les courageux pourront rajouter les culasses 24 et la tubulure d’admission 25 préalablement contrecollées sur du carton10/10mm (ou 2 X 5/10mm). Les chants seront mis en couleur (HUMBROL acrylique  n°44 pour ma part car plus net que le feutre sur la tranche du renfort 10/10mm).

    Le carter de refroidissement 27 sera mis en place une fois le moteur mis en place.

    Cerise sur le gâteau pour les courageux, les pipes d’échappement 28 sont tirées d’une aiguille de seringue de diamètre 0.8mm. Elles sont donc creuses comme les vraies !

     

    Le moyeu de l’hélice 23b est à rouler sur une cap de 0.8. Ne pas délaminer le papier pour garder un diamètre correct. Les pales 22a et 22b seront positionnées correctement (l’hélice tourne dans le sens horaire vue de la cabine de pilotage). Le moyeu sera habillé de sa flasque 23a et notre hélice collée à demeure. Pas d’hélice tournante prévue, ce modèle n’est pas un jouet.

     

    FUSELAGE

     

    DSC08483DSC08484

     

    Une fois découpé le corps du fuselage 10, on marque les plis avec soin. Mise en place du maitre couple K, fermeture de l’arrière du fuselage 10 sur N et collage du plafond L. Toutes les pièces sont à ajuster avec soin avant collage pour prévenir  tout risque de vrillage.

     

    DSC08485DSC08487

     

    DSC08488

    On mettra ensuite le couple R en place, le dessus du fuselage sera rabattu et la cloison pare-feu I viendra fermer l’avant du fuselage.

     

    DSC08489DSC08490

     

    On montera la structure du nez E, F, G et H, que l’on habillera des carénages supérieurs et inferieurs 35 et 38. La pièce E recevra sur son verso l’habillage 36. L’ensemble sera « greffé » à l’avant du fuselage.

     

    DSC08492DSC08493

     

      Le pare brise 17 sera mis en place en collant d’abord les montants latéraux. Une fois sec il sera mis en forme et une goutte colle l’immobilisera en son milieu.

    On pourra aussi ouvrir l’évacuation d’air ventrale et la remettre en place une fois renforcée avec la pièce M.

     

    MISE EN CROIX

     

    DSC08506DSC08507

     

    Le moment est venu de réunir tous les éléments. L’aile est collée sur le fuselage. La dérive sur le stabilisateur et cet ensemble, bien d’équerre, sur le fuselage. Gardez en mémoire que le meilleur des outils pour positionner correctement tout cela est l’œil, « a bisto de nas » comme l’on dit chez moi !

     

    LE TRAIN D’ATERRISSAGE, MATS …

     

    DSC08511

    Le train constitué des éléments 12,13 et 14 sera mis en forme et collé en s’aidant des repères sous le fuselage. Collage à la colle cyano gel et accélérateur une fois dans la position requise.

     

    DSC08505

    L’empilage de rondelles constituant les roues 2 sera mis en forme par ponçage. Les pneus seront repeints en gris foncé mat.

     

    DSC08509

    Les mats 15c pourront être mis en place en se basant sur les repères figurant sur les ailes.  De même pour les supports 6 et 7 du stabilisateur.

     

    DSC08519DSC08520

     

    Ce sera au tour de la mature: repères 16, 18 et 21, située au niveau du pare-brise. Les marche-pieds 11 seront eux aussi mis en forme et positionnés en bas des portes. On terminera avec le patin de queue 8 et son support 9. Tous les collages se feront à la colle cyano liquide.

    La peinture utilisée pour les parties métalliques est la Humbrol matt n°109.

     

    ET POUR CEUX QUI EN VEULENT UN PEU PLUS …..

     

    DSC08518

    Les différents guignols 3, 29 et 31 sont collés à la colle blanche en se servant des repères figurant sur le modèle. Pince à épiler à becs très fins incontournable.

     

    DSC08572

     

    Les câbles des commandes sont figurés par des épingles à papillons calibre 000 soir 0.25mm de diamètre. Certes ce n’est pas à l’échelle mais je suis un adepte de tiges rigides pour la représentation de ces équipements. Et c’est le plus petit diamètre que j’ai trouvé.

    Ne pas oublier le tube pitot en cap 3/10 dans le bord d’attaque de l’aile droite.

     

    DSC08530DSC08534

     

    DSC08538

     

    Vous voilà donc en possession d’un sujet original qui, à ma connaissance, n’a jamais été proposé en maquette plastique (et ne le sera sans doute jamais). J’espère que vous avez éprouvé autant de plaisir à le monter que moi à le concevoir. Et puis vos impressions et suggestions sont les bienvenues et sont pour moi le meilleur des encouragements à poursuivre cette aventure.

    Disponible sur http://pierreg.free.fr/carton/projet/myproj.htm

     

    « POTEZ 60DASSAULT MIRAGE III de GELI au 1/33 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :