• LES RACCORDS BORD A BORD.

    LES RACCORDS BORD A BORD.

    Je considère deux types de raccords. Les courts de l'ordre du cm et les longs, c'est à dire au delà.
    Je m'appuierai sur la réunion des deux flancs à l'arrière du fuselage du JU52 (raccord court) et le raccordement de ces deux  flancs au dessous du dit fuselage (raccord long).
     Pour les raccords courts, la coupe doit être parfaitement rectiligne. On peut même donner un léger angle à la lame lors de la coupe de façon à créer un biseau, ce qui augmentera la surface de collage. (attention, on parle de 1/100 de mm!). 
    Un petit coup de couleur sur le champ, et collage à la colle à bois un peu épaisse (limite l'humidité qui fait gondoler le papier)  en en mettant le minimum. Assembler sans trembler en maintenant la mise en place quelques secondes. Une fois le collage sec, je renforce par l'intérieur avec une petite bandelette de papier très fin (genre papier à lettre avion).
    Bien entendu l'usage d'une autre colle est possible, mais je vous donne ma méthode.

    Pour les raccords longs, (ceux du JU 52 font quand même 25cm de long et sont en arrondis! ). Alors là, directement bord à bord, je sais pas faire et je demande à voir.

    L'astuce consiste à confectionner en balsa des 1/4 de rond correspondant à l'arrondi du raccord et à les coller sur la structure de manière que le raccord bord à bord se fasse sur cet arrondi. On colle d'abord un bord
    en lissant bien. Une fois sec on met en place l'autre bord. Le raccord est parfait et c'est d'une simplicité enfantine.


    votre commentaire
  • CUIVRE ET (OU) CORDE A PIANO.

    Dans l'assemblage de vos maquettes Il sera fait souvent appel à l'utilsation de petites tiges métalliques de faible diamètre (0.5, 0.8 ou1mm sont des diamètres courants) pour constituer des axes par exemple.
    J'utilise de la "corde à piano" que l'on trouve dans les magasins de modèles réduits en tiges de 1m.
    Ce matériau est très rigide et pas facile à plier ou ceintrer avec précision.

    Si j'ai besoin de reproduire des formes un peu tortueuses: des tubulures de frein par exemple, je préfère utiliser du fil de cuivre.

    Il y en a de tous les diamètres. Après avoir fait du charme à un rebobineur de moteurs électriques, je m'en suis constitué un bobineau.

    Avantage non négligeable, il est facile à souder à l'étain (contrarement à la corde à piano).


    votre commentaire
  •  

    COLLE POUR LES PARTIES TRANSPARENTES

    Le collage d'éléments transparents n'est pas chose évidente à réussir proprement. Ceux qui s'y sont frottés savent de quoi je parle. Colle blanche, colle cellulo, cyano rien ne m'avait encore donné vraiment satisfaction, le but recherché étant que les parties vitrées ne se trouvent pas "enpéguées" de bavures de colle, par exemple.

    et bien je pense avoir trouvé LA COLLE. En bonne cyano, elle colle bien, ne file pas et surtout ne dépolit pas le plastique transparent. Il s'agit de la POLY ZAP multi purpose formula de PACER. J'en ai trouvé dans un magasin de modélisme, et je ne sais pas si on peut la trouver ailleurs. Seul petit inconvénient, sa prise n'est pas tout à fait instentanée, mais en bon modéliste papier on est patient. N'est ce pas?


    votre commentaire
  • Il est bien souvent difficile d'assurer un collage précis sur une longueur importante.
    J'ai relevé une astuce sur un forum US et je vous en fait part car elle facilite vraiment le travail et ça marche très bien.
    Il suffit d'enduire d'une fine couche de colle blanche une des surfaces à coller et de bien laisser sécher.
    Enduire ensuite la deuxième surface et la positionner en regard de la première. Vous remarquerez que tant que vous n'exercez pas de pression sur les surfaces à encoller il est possible de les faire glisser l'une par rapport à l'autre ce qui permet un ajustement précis. Il suffit ensuite de les presser l'une contre l'autre et le collage est quasi immédiat. Attention quand même à ne il ne pas s'éterniser dans la phase ajustement...
    J'ai testé cette méthode pour le collage des flancs du JU 52 de part et d'autre du plancher de la cabine et j'ai été surpris du résultat. Un collage sur plus de 30cm de long le tout ajusté pile poil, ce n'est pas évident. et bien avec cette méthode je n'ai éprouvé aucune difficulté.
    Merci à ce modéliste américain dont malheureusement je ne retrouve plus la trace. peut être se reconnaitra t'il en lisant mon bla-bla.


    votre commentaire
  • TRANSPORTER SES MAQUETTES

    TRANSPORTER SES MAQUETTES

    Ma passion pour les maquettes est née alors que je résidais encore en Afrique. pour moi s'est posé le problème crutial du transport.

    J'ai réalisé une caissette en bois léger qui s'emboite pile dans mon bagage à main. Cette caissette est fermée par une feuille de plexi fixée avec du ruban adhésif. Cela permet de voir ce qu'il y a l'intérieur en freinant  la tentation d'y mettre les doigts (douaniers.....)

    A l'interieur, j'utilise des morceaux de polystyrene collés, à la demande, à la colle à bois pour caler mes modèles.  Des cures-dents plantés dans ce materiau permettent l'accrochage d'élastiques.

    Les modèles sont ainsi bien fixés et si l'on prend soin de porter la valisette et non de la faire rouler, tout arrive à bon port sans casse!


    votre commentaire
  • Pour plus de clarté, je vous parlerai, dans un premier temps, des outils. La façon de les utiliser sera développée ensuite.

     

    OUTILS DE BASE

    Ces outils constituent le minimum indispensable pour débuter.

    -         1 paire de ciseaux droits

    -         1 paire de ciseaux courbés

    -         1 Cutter

    -         2 Réglets

    -         1 outil pour marquer les plis

    -         Epingles

    -         1 support de découpe

    -         1 boite de feutres de couleur

    -         1 pinceau

    -         1 pince « brussel »

    -         Papier 160 grammes (ou 120g)

     

    Pas de panique, ces outils se trouvent, pour l’essentiel, dans les magasins de bricolage et le budget pour les acquérir est ridiculement faible.

    La paire de ciseaux droits
    Grands et de bonne qualité. 

     

     

    La paire de ciseaux courbés

    Dits ciseaux à ongles 

     

    Le cutter
    On en trouve dans les grandes surfaces de bricolage sous blister. Il sont généralement fournis avec des lames de rechange.  

     

     

    Les réglets

     

    Un réglet métallique d’une trentaine de centimètre. Il servira de guide au cutter pour exécuter des découpes bien rectilignes.

    Un autre réglet servira pour le marquage des plis. On en trouve aussi dans les magasins de bricolage mais un morceau d’une quinzaine de centimètres de feuillard métallique assez large (3 cm par exemple) fera très bien l’affaire.

     

    L’outil pour marquer les plis

     

    J’utilise un cutter jetable dont j’ai cassé le tranchant et arrondi l’extrémité. De plus l’extrémité arrondie de son manche plastique me sert à presser les pièces collées l’une contre l’autre le temps que la colle prenne. Voir la aussi les magasins de bricolage.

     

    Epingles

     

    A tète de préférence (cela fait moins mal au doigt). Ils nous serviront pour identifier les lignes de plis au verso des planches.

     

    Colle

     

    Colle de menuisier à prise rapide (dite colle blanche). Existe en tube ou boites.

     

    Support de découpe

    Un grand calendrier en carton épais fera un très bon plan de découpe pour démarrer. Pas de photos, vous savez de quoi je parle.

     

    Boite de feutres de couleur

    Ou boite de tubes de gouache. Les couleurs de base suffisent.La aussi une pas de photos, le choix est vaste.

     

    Pinceaux

     

    Le large sert pour étaler la colle sur des surfaces importantes, le fin pour les autres....et aussi pour la peinture.

    Pince « brussels »

     

    A bouts pointus. A défaut une pince à épiler fera, dans un premier temps, l’affaire.

     

    Papier 160g

    Blanc et lisse. On en trouve en pochette ou en rames en papeterie. Pour ma part j'utilise (toute pub mise à part) du CLAIREFONTAINE que l'on peut trouver en rames de 250 feuilles sous la ref 2618.

    Nota: J'ai utilisé ce papier jusqu'au moment ou j'ai découvert dans les productions CLAIRALFA la gamme DCP que j'ai définitivement adopté en grammage 120g sous la référence 1844. Pour moi, c'est le top.

     

                                ET C’EST TOUT POUR DEMARRER!

    ET POUR PLUS TARD... 

    Outillage complémentaire

     

    Lorsque vous serez devenus accroc au modélisme papier et au fur et à mesure que vous vous lancerez dans des maquettes de plus en plus élaborés, vous étofferez de vous même la panoplie de base ci-dessus avec un certains nombres d’outils à l’usage bien spécifique mais qui permettent de faire du travail de grande qualité.

     

    Si, pour les opérations de base, nous utilisons tous la même méthode, dès qu’il s’agit d’opérations bien précises à effectuer demandant un certain « coup de patte », les méthodes et les outils utilisés peuvent varier d’un modéliste à l’autre.

     

    A titre d’exemple, je vous donne un extrait des équipements complémentaires que j'utilise et leurs fonctions.

     

    -         Tapis de découpe auto-cicatrisant de format A3. Inusable, il remplace avantageusement le calendrier dans lequel tous les coups de cutter demeurent.

    -         Colle Cyanoacrylate gel et contact pour les collages spéciaux (métal sur papier par exemple).

    -         Serre joints, pinces à linge… pour presser ou tenir les pièces en cours de collage.

    -         Poncettes avec du papier de verre de différents grains.

    -         Assortiment de pinces (coupantes, plates, à bouts ronds….) pour travailler les parties métalliques.

    -         Mini perceuse avec ses accessoires (forêts de différents diamètres, disques abrasifs….).

    -         Emporte pièces de différents diamètres (pour faire des trous bien ronds)

    -         Un compas de découpe circulaire (pour les gros trous)

    -         Cintreuses de différents diamètres (pour cintrer des tubes de cuivre ou d’aluminium)

    -         Cartes de crédit (et oui !) périmées pour étaler la colle ou préparer la peinture.

    -         Un cutter à large lame réformée pour déposer la colle avec précision.

    -         Des lunettes-loupe. Grossissement 2.5.

    -         Un tire point mieux en main que les épingles.

    Cette liste n'est pas exhaustive, le meilleur des outillage est celui que vous avez bien en main

     

    Les matériaux complémentaires (boite à rabiots)

     

    -         Tiges d’acier (appelées corde à piano) de différents diamètres (0.3 – 0.5 – 0.8 – 1.0 – 1.2 – 1.5). Magasin de modélisme

    -         Fil de cuivre de différents diamètres (récupération sur bobinages de moteurs électriques et magasin de modélisme.

    -         Cartons de différentes épaisseurs pour servir de renfort.

          -    Plastique transparent.


    votre commentaire