• Stampe et Vertongen S.V.3

    STAMPE SV3

    Exemplaire unique, immatriculé OO-UYM le 18/08/1932, il fut étudié à la demande d’un pilote aisé : Lambert Keyenbergh. Celui-ci désirait s’illustrer dans les raids sur le trajet Bruxelles à Elisabethville (Congo).

    L’étude est menée par le jeune ingénieur maison : George Ivanow.

    Si les lignes générales sont celles du RSV 32 GII, il en diffère notoirement par son envergure et sa surface alaire réduite, un profil d’aile plus fin et plus pénétrant. Sa capacité d’emport en carburant est augmentée avec un réservoir principal plus volumineux et un supplémentaire positionné à la place du passager avant (autonomie maximale de 2325 km ou 16 heures).

    Le train d’atterrissage à sandow est remplacé par un train à essieux coudés et amortisseurs à blocs de caoutchouc. Il est équipé de pneus basse pression.

    Le moteur retenu est le tout dernier moteur De Havilland Gipsy III,  monté en inversé.

    Les empennages sont redessinés tout en conservant les mêmes surfaces.

    Le résultat est un avion lourd, ce qui n’est pas un handicap, le but étant d’engranger les kilomètres.

    Face cette course effrénée aux records, la réglementation internationale appliquée aux raides d’avions légers est durcie, et, ni le pilote, ni l’avion, ne répondront aux nouvelles conditions en la matière.

    Comme la base de départ a été profondément modifiée sans l’aide de Renard, l’appareil est identifié en tant que SV3. (Ceux qui auraient pu devenir les SV1 et SV2 n’ont pas dépassé le stade de la planche à dessin).

    Au dernier moment, le projet se trouve donc abandonné. L’OO-JYM retrouvera ses deux places et sera utilisé en simple avion de tourisme, jusqu’à sa radiation en 1946.

    L’avion, initialement de couleur crème dans sa version monoplace de record,  fut revêtu, par la suite, d’une teinte aluminium.

    L’immatriculation était bleu pâle. Quant au macaron portant un éléphant et aux les bandes diagonales, leurs couleurs sont une libre interprétation de ma part, faute de sources fiables

    (d'après les ouvrages de R. Jouhaud sur les avions Stampe)

    STAMPE SV3STAMPE SV3

    STAMPE SV3STAMPE SV3

     

    Bons vols.

    « STAMPE SV-4A FLEUR DE LYS de Jean D'ORGEIXStampe et Vertongen S.V.4 »

  • Commentaires

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :