• STAMPE SV4 C

      

    STAMPE SV4CSTAMPE SV4C

     

     

    A tout ceux qui voudraient se lancer dans la conception de modèles, je vais vous raconter l'histoire de cette maquette du Stampe. Comme vous le constaterez au fil de la lecture, la recherche d'informations prend un certain temps, et il est inutile de se lancer dans le dessin sans avoir constitué une documentation sérieuse sur le sujet.

     

    Les premières esquisses datent du 4 juin 2011 (j'avais commencé à tenir un cahier sur la progression du modèle). A fin septembre 2011, j'avais cumulé 120 heures de travail sur le sujet, puis j'ai arrété de comptabiliser les heures....et nous sommes au mois de février sans avoir baissé la garde. Et je n'ai pas encore finalisé toutes les planches!

     

    Tout cela pour dire à ceux qui voudraient se lancer dans la conception de maquettes (maquettes évoluées s'entend) de prendre leur temps. Bien sûr il y a des moments de découragement mais les contacts pris sont là pour vous booster: "alors tu en es où?"....et le travail reprend dans l'enthousiasme.

     

    GENESE (ou comment l’on passe du RF4D au STAMPE)

     

    Tout à commencé par la recherche des plans de la maquette radiocommandée, à l’échelle ¼, du ….FOURNIER RF4D de Daniel RENOU.

    Comme le STAMPE, le RF4D fait partie de mes avions fétiches sur lesquels j’accumule, depuis pas mal de temps, de la documentation.

    Ces plans avaient été diffusés, il y a une quinzaine d’années, sous la marque A4, par l’intermédiaire de la défunte revue MVM.

     

     Je fus orienté par Laurent BERLIVET  http://www.jivaro-models.org/ vers Alban DURY du GPAA d’Angers (musée aéronautique riche en beaux avions et doté d’une équipe particulièrement dynamique), qui m’a fourni l’adresse de Daniel RENOU, ce qui m’a permis de rentrer en possession de ces fameux plans. A noter qu’Alban DURY m’a fourni aussi de la documentation sur le MOYNET JUPITER un autre bel avion qui fait partie de mes projets à venir.

     

    Si au niveau de l’élaboration des mes maquettes en papier, la partie conception et dessin ne me pose pas trop de problèmes, il n’en va pas de même pour la mise en couleur des planches que je réalise de façon plutôt basique. Or il se trouve qu’Alban DURY dessine avec talent des profils d’avions. Il n’en fallait pas plus pour que naisse une idée de collaboration autour d’un avion mythique entre tous : le STAMPE. A moi la partie conception et dessin, à lui la mise en couleur des planches.

     

    Quant à l’assistance technique elle fut efficacement assurée par Réginald JOUHAUD (excusez du peu), auteur du livre paru dernièrement SV4 STAMPE AVION DE LEGENDE. Il n’a pas ménagé ses conseils, non seulement en répondant à toutes les questions plus ou moins saugrenues, que j’ai pu lui poser, mais aussi en me fournissant dessins et photos susceptible de m’aider, à un moment ou a un autre, au fil de plus de 300 courriels échangés !

     

    CHOIX DE LA DECO

     

    Les décorations que l’on peut trouver sont variées et certaines plutôt originales. J’ai suggéré de reprendre la décoration du F-BDCQ. Cette décoration jaune et noire à damiers m’avait tapé dans l’œil lorsque je l’ai découverte à la Ferté Allais où le F-BDCQ était basé, il y a une trentaine d’années. Il m’avait tellement séduit que j’en avais réalisé, sensiblement à la même époque, une maquette radio RC. C’est tout dire.

     

    F-BDCQ

    S.N.C.A.N. Sartrouville

    N°546. Sorti d’usine en 02/1947 réceptionné 06/1947 a/c Annecy

    1961  a/c Nevers

    1963 M. Crevet Nevers

    1972 J. Orth Lognes

    1973 M. Lefbvre Lognes

    1975 S di Pascale La Ferté Allais

    1986 Jean Salis La Ferté Allais

     

     

    DOCUMENTATION

     

    Je ne sais rien entreprendre si je n’ai pas réuni, au préalable, une bonne documentation. Le point de départ étant, au minimum, un plan 3 vues, à bonne échelle, avec un maximum de détails.

    En 1981….OUEST FRANCE avait publié un petit ouvrage intitulé STAMPE SV4 dont l’auteur n’était autre que… Reginald JOUHAUD et qui contient le plan de cet appareil avec dessin des couples, profil d’aile etc. au 1/75. L’échelle est un peu faible et la correspondance entre les vues perfectibles. Dans son dernier ouvrage «  SV4 STAMPE LEGENDE VIVANTE ». On retrouve, entre autres plans, ceux parus dans l’ouvrage OUEST FRANCE et une superbe vue éclatée de profil, cotée. Dommage que les autres parties de l’avion ne soient pas représentées de la même manière.

     

    Je possède aussi un certain nombre de plans destinés à la réalisation d’une maquette radiocommandée des auteurs suivants :

    -R. DERY  pour un modèle sensiblement à l’échelle ¼

    - D. BRYANT d’une envergure de 1.56m soit une échelle de 1/537 (normal c un ‘est un plan anglais !)

    - M. BOURDEIX pour un modèle à l’échelle 1/5

     

    Des présentations de modèles comme celui de P. FERRAND paru dans feu MVM ou celui de E. GROGNET dans MRA.

     

    Et aussi, cerise sur le gâteau, Alban DURY m’a procuré les copies d’une bonne partie des plans originaux.

     

    Il a donc fallut marier tout cela, sachant qu’il n’y a pas deux stampes identiques…(dixit Reginald JOUHAUD !) .

     

    La possibilité d’un approcher un exemplaire (ce qui est encore relativement aisé de nos jours) sera l’occasion de constituer une bonne photothèque, notamment sur les détails que l’on prévoit de reproduire.

     

    STAMPE SV4CSTAMPE SV4C

     

      Une notice succinte (le montage de ce modèle demande une certaine expérience), accompagne les planches, de même qu'une nomenclature détaillée pour vous aider à vous repérer.

     

    Avec l'aimable autorisation de R. JOUHAUD  je vous livre un "florilège" des informations, photos et croquis qu'il m'a communiqués (certaines infos inédites) en réponse aux nombreuses questions que j'ai pu lui poser.  

     

    A PROPOS DU RESERVOIR DE CARBURANT DANS LA CABANE...

     

     

     

    réservoirstampe002Body1005

     


      A PROPOS DE LA COMMANDE D AILERONS...

     

    FBBNESV4-STAMPE 3755

     

    Seul l'aileron inférieur est relié - par câble avec un renvoi de poulie - au
    manche à balai, selon le système classique. Lorsque l'aileron inférieur est
    braqué vers le haut, le hauban avant de connexion tire sur le bord d'attaque
    de l'aileron supérieur et le fait se braquer vers le haut. Lorsque l'aileron
    inférieur est braqué vers le bas, c'est le hauban arrière qui se charge de
    tirer derrière les axes de l'aileron supérieur pour le braquer vers le bas.
    Au neutre ces haubans ne sont pas tendus, ce qui surprend toujours les
    profanes. Ce système élémentaire fonctionne parfaitement. Autre détail
    important. Avec les ailerons inférieurs au neutre, les ailerons supérieurs ont

    un angle négatif de 2°.

     

    A PROPOS DES HAUBANS DE LA CABANE.....

     

    cabane001haubans cabane001

     

    Pour l'arrière un hauban part du haut du mat arrière
    droit pour rejoindre le pied du mât avant gauche;  un hauban part du haut du
    mat arrière gauche pour rejoindre le pied du mât avant droit.
     
    Pour l'avant c'est encore plus simple : un hauban part du haut du mât avant droit pour
    rejoindre le pied du mât avant gauche et un hauban part du haut du mât avant
    gauche pour rejoindre le pied du mât avant droit.
     Pour les haubans arrières il doit y avoir un écart d'une dizaine de
    centimètres au niveau de l'entrée dans le fuselage, et un peu moins devant.
    les haubans se croisent DANS le fuselage et pas en dehors.

    1° les deux trous avant sont pratiquement au même écartement que les
    arrières, à peut-être un centimètre près en moins.
    2° ils sont juste derrière la cloison pare-feu, à la moitié de la largeur
    des mâts, ca fait cinq six centimètres du bord
    des capots.
    3° l'écartement des trous arrière est sensiblement égal à la largeur de la
    face avant du pare-brise.

     

    A PROPOS DE LA ROULETTE DE QUEUE...

     

      roulettehauban001

     

     

     

      Les extrémités des haubans sont enfilées sur la tige de
    l'écrou inférieur. Ici il n'y a que les ferrures de la roulette et de
    fixation du longeron de la dérive. L'étambot du fuselage se termine lui
    aussi par des ferrures en forme de "L" 

      Juste un petit rappel au passage. Le dessin de la roulette de queue la
    montre sans le fourreau de protection du ressort, qui est en cuir noir, à
    l'origine un simple tube de cuir fixé par deux Serflex et maintenu
    intérieurement par une torsade de corde à piano pour ne pas se faire manger
    par le ressort. Le cuir est rapidement bouffé par l'huile du moteur qui
    dégouline jusque là: quand on nettoie le ventre du Stampe c'est depuis le
    trou de capot pour l'échappement du cylindre 1 jusqu'à la roulette, mon bon
    monsieur. On en ressort toujours bien huilé des mains...

     

    A PROPOS DES KARMANS....

     

    karmanBBONtraling edge001

     

       Le karman aile inférieure va jusqu'à l'attache du train.  La bande d'alu servant de

    karman de complément part donc de l'arrière de l'attache du train jusqu'au
    bord de fuite.

    Il y a parfois des karmans cabane/ailes supérieures, soit
    en alu, soit simplement en toile. La plupart du temps on ne met rien, ça
    permet de surveiller les attaches d'ailes et quoi qu'en disent les
    voltigeurs ça ne change vraiment pas grand-chose à la trainée: avec ses
    haubans et ses dix-huit mètres carrés le Stampe est un cerf-volant qui
    traîne énormément.

     

      A PROPOS DES CALAGES....

     

     les 2°positifs du moteur sont valables pour le Renault. Le moteur est, vu de
    dessus, rigoureusement dans l'axe, ce qui n'est pas le cas des adaptations
    Lycoming/Continental, tous décalés de 2° vers la droite afin d'avoir un
    avion neutre au décollage... mais qui, par contre , ajoute au manque de
    saveur des qualités de vol de la machine...

     

     

    Pour les ailes: dièdre supérieur 2°30, inférieur 3°30. Flèche supérieure 9°, inférieure 9°15, sur les premiers 12 exemplaires + les 22 exemplaires construits en 39/40 il y avait un demi-degré de flèche en plus à gauche

     

    Pour les flèches elles sont différentes d'un degré en haut et en bas et entre les demi-voilures droites et gauche, mais pour ce dernier point un demi-degré ce n'est pas visible à l'œil nu.

    Explication de tout ce "bazar-une-fois": les 3°30, comme pour le Tiger Moth,
    il s'agissait d'avoir davantage de garde au sol lors des chevaux-de-bois.
    Flèches: au départ les 4 ailes étaient à 9°15 et l'avion, plus centré
    arrière, était beaucoup plus nerveux ( dixit Jean Stampe). Les 15 secondes
    de degré enlevés en  haut ont avancé le centrage, l'avion est devenu plus
    sage. Modif pour la seconde présentation du OO-ATC aux militaires à Evere,
    quant à la flèche supérieure sur un côté elle était censée améliorer la
    sortie de vrille... ce qui s'est avéré une impression fausse, d'où son
    abandon définitif.

     
    Ce qui montre que la mise au point, contrairement à celle du Jungmann
    parfait dès le départ, a été très laborieuse  

     

    A PROPOS DES TABLEAUX DE BORD...

     

    tableaudu 57001tableaudu 57010

     

                              Tableau de bord avant                                                   tableau de bord arrière

     

     Ces deux vues concernent un Stampe Marine, l'intérieur est gris souris, pas
    vert.

    1° les boules des manettes: manette des gaz: bleu pâle, correcteur
    altimétrique juste dessous: jaune.  Ces deux teintes varient d'intensité
    au gré des passages en atelier, voire changent. En avant
    de la manette sous le tableau de bord, se trouve le robinet d'alimentation
    en air comprimé du démarreur Viet. Tout le système y compris durits
    d'arrivée de la bouteille d'air ( située derrière le siège arrière) et
    départ vers le moteur,  est alu naturel, pas très brillant: on ne le passait
    pas au Mirror!

    Les tirettes: ici le poste avant est celui du moniteur. Il a moins
    d'instruments que l'élève mais toutes les commandes moteur. Le démarreur à
    gauche est la plupart du temps dans son alu naturel, voire bleu - qui est la
    teinte de tout le circuit d'alimentation du Viet sous le capot... mais là
    aussi il y a des variantes club selon l'inspiration du mécano local! Ensuite
    l'étouffoir, qui est toujours rouge, puis la dernière à droite, le starter,
    soit alu soit jaune. Mais j'en ai certaines vu en marron clair voire en
    noir. Le frein de parking sur le flanc gauche, et le manche sont en noir
    mat. Les plaques d'instruction sont ou en noir avec lettres alu soir en brun
    rougeâtre avec lettres en alu... variant au gré des révisions.

     

    A gauche courant au dessus du longeron supérieur du fuselage, la
    tirette/robinet d'essence, tige d'alu.

     

    A droite, l'instrument qui manquec'est la montre de bord, volée.

      Les boutons dessous sont la mise en
    service des venturi pour la bille aiguille et l'horizon artificiel,
    instruments non montés sur les appareils civils... même pas à St-Yan après
    1961... Ce sont deux boutons différents! Attaché au dos du
    siège avant, un porte cartes en tissus. Mais il y a un porte carte en
    contreplaqué plaqué sur le flanc droit.


     L'entonnoir qui est identique au poste arrière est l'intercom
    préhistorique... et ça marchait correctement. Sur cette photo-ci il est
    d'origine et de luxe: tuyau annelé en alu et entonnoir en alu avec bourrelet
    en caoutchouc noir. Mais ensuite, en club, on a remplacé le tube fragile par
    du tuyau d'arrosage de diverses couleurs, et surtout nettement moins souple,
    et par un entonnoir à bouteille en alu généralement fixé par du sparadrap
    rose....

     

    A PROPOS DE LA COULEUR INTERIEUR.....

     

    la couleur d'origine à la sortie d'usine des
    325 premiers Stampe était bleu-vert Luftwaffe camouflage surfaces inférieures: on
    en avait récupéré de vastes quantités à la SNCAN Sartrouville, destiné
    entr'autres aux Dornier DO-24. Lors des passages en RG les intérieurs furent
    ensuite repeints en vert-4CV Renault puis au gré des ateliers en n'importe
    quel genre de vert et même en n'importe quelle couleur... mais, souvenez vous,

    les premières séries de 4cv furent d'abord sable Afrika Korps puis
    justement du bleu-vert Luftwaffe. 

     

    A PROPOS DES SIEGES...

     

    intérieur002

     

    jusque dans les années 70 on avait des parachutes-sièges très épais  ( des Aviorex) et on était assis dessus.  C’était obligatoire quand le Stampe était en école voltige. Et puis les Stampe ont cessé  de faire de l’école voltige et alors un a mis des coussins pour remplir le trou. Et actuellement quand on fait de la voltige en Stampe on a des parachutes modernes qui font à peu près douze centimètres d’épaisseur DORSALE, et on conserve le coussin remplisseur. Les sangles d’origine étaient beige et pour la voltige il y avait en plus une centure ventrale à boucler par-dessus.   actuellement on a des sangles bleues moches et peu confortables : elles glissent tout le temps et tout le monde les croise dans le dos pour ne pas se retrouver sans les dorsales. Comme quoi le progrès n’est pas toujours une amélioration!

     

    QUANT A LA POSITION DES HAUBANS....

     

    FBCVN006N°632 F-BDMB,1966

     

    Je vous joint deux photos qui vous permettront de visualiser leurs positions.

     

    QUELQUES PHOTOS DE LA CONSTRUCTION DU MODELE

     

    structure ailestab

     

    DSC00101DSC00093

     

    DSC00104DSC00338

     

    structure fuselageflan gauche

     

    l'habitacletableau de bord

     

    palonniersaile inf et trappe de visite

     

    lesdéléments de l'aile supDSC00377

     

    bâti montage ailebâti de montage

     

    Il me reste à vous souhaiter beaucoup de plaisir à monter cette maquette d'un avion au combien mythique.

     

    Cette maquette est en téléchargement sur le site de mon ami Pierre:  http://pierreg.free.fr/carton/projet/myproj.htm

    « HANRIOT HD2SPAD VII C1 au 1/33 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :